chatouillement


chatouillement

chatouillement [ ʃatujmɑ̃ ] n. m.
• 1580; catouillement XIIIe; de chatouiller
1Action de chatouiller ( chatouille); résultat de cette action. chatouillis, titillation. Craindre, redouter le chatouillement ( chatouilleux) .
2Par ext. Léger picotement. Éprouver un chatouillement dans la gorge. Chatouillement énervant, désagréable. démangeaison, picotement, prurit.

chatouillement nom masculin Action de chatouiller ; sensation qui en résulte : Être sensible au moindre chatouillement. Léger picotement éprouvé sur certaines parties du corps : Sentir un chatouillement dans la gorge. Sensation agréable : Le chatouillement du palais par un mets délicat.chatouillement (synonymes) nom masculin Action de chatouiller ; sensation qui en résulte
Synonymes :
- chatouille (familier)
Léger picotement éprouvé sur certaines parties du corps
Synonymes :
- démangeaison
- fourmis (familier)
Sensation agréable
Synonymes :

chatouillement
n. m.
d1./d Action de chatouiller. Syn. (Fam.) chatouille.
d2./d Picotement désagréable.

⇒CHATOUILLEMENT, subst. masc.
A.— Action de chatouiller; sensation agréable ou pénible qui en résulte :
1. ... la même personne qu'on n'a pu réveiller par des bruits soudains très-forts, se lève tout à coup en sursaut au plus léger chatouillement de la plante des pieds.
CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 377.
2. Pour le coup, le marquis n'y tint plus. Il se renversa sur son fauteuil, se leva, fit deux fois le tour de la chambre, et vint se rasseoir, en proie aux convulsions de ce rire maladif qu'excite le chatouillement.
SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 216.
Péj. Sensation désagréable de démangeaison provoquée par des attouchements ou frottements. Synon. agacement, excitation, grattement, picotement :
3. Il en venait à regretter les punaises. Il enrageait, et dans l'énervement de ce pourchas inutile acheva de compromettre son sommeil. Et toute la journée du lendemain ses boutons de la nuit le démangèrent, tandis que des chatouillements neufs l'avertissaient qu'il était toujours fréquenté.
GIDE, Les Caves du Vatican, 1914, p. 777.
P. ext. Attouchement visant à provoquer une excitation, une réaction. — Trotte! Trotte! Sous le chatouillement du fouet à la croupe, la petite jument rousse, déjà en jeu, se cabra (G. GUÈVREMONT, Le Survenant, 1945, p. 273).
B.— Au fig.
1. Action de chatouiller les sens. Ce genre de théâtre, ce n'est absolument qu'un chatouillement de tous les appétits bas du public (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1861, p. 897).
2. Sensation agréable qui flatte une personne ou l'un de ses penchants. Ce n'est pas, Monsieur Bricoli, que j'attache le moindre prix à ces petits chatouillements de la vanité (SARDOU, Rabagas, 1872, IV, 1, p. 160) :
4. Je terminais par un examen rapide des plus récentes productions d'Arthur Honegger, qui connaissait alors les premiers chatouillements du succès, ...
J.-R. BLOCH, Destin du Siècle, 1931, p. 16.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932; écrit Chatoüillement ds Ac. 1718. Étymol. et Hist. 1. Ca 1390, ms. XVe s. [XIIIe s. d'apr. DG] pic. catoullement « action de chatouiller, résultat de cette action » (EVRART DE CONTY, Probl. d'Arist., B.N. 210, f° 91b ds GDF. Compl.); 1580 chatouillement « sensation ou impression agréable » (MONTAIGNE, Essais, éd. A. Thibaudet, livre 2, chap. 12, p. 547); 2. 1801 « picotement » (DESTUTT DE TRACY, Éléments d'idéologie, t. 1, p. 252). Dér. de chatouiller; suff. -(e)ment1. Fréq. abs. littér. :83.

chatouillement [ʃatujmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1580; catoullement, v. 1390; de chatouiller.
1 V. 1390. (Un, des chatouillements). Action de chatouiller (qqn). Attouchement, caresse, titillation; chatouillis. || Le chatouillement de qqn par qqn (rare). || Être sensible au chatouillement. 1. Chatouille. || Craindre, redouter le chatouillement. Chatouilleux (→ Chatouiller, cit. 0.1, Proust).Sensation qui résulte d'un chatouillement.
2 (1801). Léger picotement qui se produit sur certaines parties du corps. || Éprouver un chatouillement dans la gorge. || Chatouillement énervant, désagréable. Agacerie, démangeaison, excitation, picotement, prurit.
3 Littér. Action de chatouiller (3.) les organes des sens, les sens. || Le chatouillement du palais, de l'oreille.
0 (…) le chatouillement des sens est suivi de si près par la joie, et la douleur par la tristesse, que la plupart des hommes ne les distinguent point (…)
Descartes, les Passions de l'âme, 94.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chatouillement — CHATOUILLEMENT. s. mas. Action de chatouiller. Être sensible au moindre chatouillement.Chatouillement, se dit aussi De certaine impression agréable qu on sent quelquefois; et c est dans cette signification qu on dit, Le chatouillement des sens …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chatouillement — Chatouillement. s. m. v. Action par laquelle on chatouille, on est chatouillé. Le chatouillement des sens. le chatouillement des pieds est souvent desagreable. les esprits estant émeus & portez au cerveau causent un doux chatouillement …   Dictionnaire de l'Académie française

  • chatouillement — Chatouillement, Titillatus, vel Titillatio …   Thresor de la langue françoyse

  • CHATOUILLEMENT — n. m. Action de chatouiller ou Résultat de cette action. être sensible au moindre chatouillement. Le chatouillement excite ordinairement à rire. Il se dit, par extension, de Certaines impressions agréables que reçoivent les sens. Cette harmonie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • chatouillement — (cha tou lle man, ll mouillées, et non cha tou ye man) s. m. 1°   Action de chatouiller ; sensation que cette action cause. Le chatouillement cause un rire convulsif. Plusieurs personnes redoutent le chatouillement. 2°   Fig. Impression douce et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHATOUILLEMENT — s. m. Action de chatouiller, ou La sensation qui en résulte. Être sensible au moindre chatouillement. Le chatouillement excite ordinairement à rire.   Il se dit, par extension, de Certaines impressions agréables que reçoivent les sens. Cette… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Chatouillement — Les chatouilles (ou dit familièrement « gilli gilli ») correspondent à l action d exciter l épiderme de quelqu un dans le but de le ou la faire rire. Sommaire 1 Étymologie 2 Physiologie 2.1 À quoi sont dues les chatouilles, et pourquoi… …   Wikipédia en Français

  • chatouillement — nm. => Chatouillon …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • chatouille — [ ʃatuj ] n. f. • 1787; de chatouiller ♦ Action de chatouiller (⇒ chatouillement). Faire des chatouilles à qqn. Ne pas craindre les chatouilles. ⇒ papouille. ● chatouille nom féminin Familier. Toucher qui chatouille intentionnellement (surtout… …   Encyclopédie Universelle

  • chatouilleux — chatouilleux, euse [ ʃatujø, øz ] adj. • catoilleux 1361; de chatouiller 1 ♦ Qui est sensible au chatouillement. Je ne suis pas chatouilleux. Avoir l épiderme chatouilleux. Spécialt Cheval chatouilleux, sensible à la cravache, à l éperon. 2 ♦ Fig …   Encyclopédie Universelle